L’est de Java, un bout d’île volcanique

volcans de l'est de java

En route vers l’est de Java

Ce matin, nous avons rendez-vous avec André chez qui nous avons loué une voiture. André : www.andresewatana.com. Et oui, pour aller vers l’est de Java les transports c’est compliqué alors on a choisi la facilité ! Nous avons un 4×4 Hiline Daitshu que Laurent prend en main rapidement.

La route de Bali à Java

Nous nous insérons dans la circulation très dense, beaucoup de mobylettes et en plus il pleut des trombes d’eau ! On se perd un peu mais pas trop ! Nous mettons en route notre téléphone et google maps nous permet de nous repérer facilement car notre carte n’est pas très précise. Vive la technologie. Ici les panneaux sont quasi inexistants. La plupart des conducteurs conduisent vraiment très mal, le code de la route est absent, seul le klaxon est important. Rares sont ceux qui dépassent le 40 à l’heure. A la différence du Maroc (où nous avons vécu quelques années), personne ne s’énerve au volant et ne s’insulte. La conduite reste zen.

Ferry pour Java
Embarquement des mobylettes pour le ferry @La Petite Aventure

Sur la route vers l’est de Java, les villages se succèdent. Puis nous longeons la mer et la circulation se clairsème. Les paysages sont sympas : rizières en bord de mer. Nous mettons environ 4h pour rejoindre Gilimanuk d’où nous prenons le ferry pour l’est de Java. Personne au ferry et nous embarquons rapidement avec toujours plein de mobylettes ! La traversée dure 30 minutes.

La réserve de Baluran dans l’est de Java

Nous débarquons à Ketapang sur l’est de Java et continuons vers le nord, une route le long de la côte. Nous faisons quelques courses d’approvisionnement et prenons une petite route pour aller au parc de Baluran. Une route défoncée de 12km nous conduit à Bekol. Il y a quelques chambres dans des bungalows, il en reste juste un, assez cher. Deux français arrivent et nous leur proposons de le partager. Chacun prend une chambre, nous avons aussi un salon et une cuisine, la grande classe ! Nous partons vers Bema et la plage, nous allons snorkeller, nous nageons avec peu d’eau au-dessus des coraux, du coup quelques blessures ! Les fonds sont superbes, beaucoup de poissons très variés et des gros. Au retour, de nombreux singes sont sur la plage et mangent les algues, c’est amusant.

signes sur la plage à baluran
Les singes mangent les algues @La Petite Aventure

Réveil au petit matin par les brâmes des cerfs, un troupeau d’environ 200 bêtes est devant notre porte. Le spectacle est magnifique.

un cerf en indonésie
Le brame du cerf @La Petite Aventure

Au point d’eau, on voit aussi un gros troupeau de buffalos. Nous partons faire le « watching bird trail » qui sera écourté car sous la végétation luxuriante nous sommes assaillis par des moustiques ! Dans la clairière, nous observons des calaos, ils sont noirs et blancs avec un double bec jaune et noir, ils sont superbes. On voit beaucoup de bandes de singes : des macaques à longue queue qui ne pensent qu’à faire des bêtises ! Et aussi, des singes noirs de la famille de gibbons qui sont beaucoup plus peureux.

calao en indonésie
Calao @La Petite Aventure

Le Kawha Ijen dans l’est de Java

Route vers le Kawa Ijen

Dans la matinée, nous quittons le parc, direction le Kawha Ijen dans l’est de Java. La route est tranquille, nous prenons un chemin en direction de Cerme à travers la campagne et ses plantations de tabac. Les femmes ramassent les feuilles, les enfilent ensuite sur un bout de bois par 10 et les font sécher, il y en a partout, c’est sympa à voir.

culture du tabac
Séchage du tabac @La Petite Aventure

Après le village de Sukasari, la route devient une petite route de montagne à travers de grandes forêts. La voiture, qui n’est pas très récente, chauffe et fume dans les montées ! Nous arrivons dans la région de Sempol où les plantations de café sont nombreuses. Nous nous installons à l’Arabika homestay qui est géré par la plantation de café Kebun Kalisat. Nous sommes au milieu des plants de café ! C’est ici que l’on fait le meilleur café de Java, arabica ou robusta.

Nous allons nous balader dans les environs à pied et un peu de repos en prévision de l’ascension du Kawah Ijen.

L’ascension du Kawa Ijen

Ce matin, départ à l’aube pour aller voir le fameux Kawah Ijen : le légendaire plateau d’Ijen est une vaste zone volcanique dominée par les trois cônes de l’Ijen (2368m), du Merapi (2800m) et du Raung (3332m). Le somptueux lac de soufre turquoise du Kawah Ijen est à 2148m d’altitude entouré des parois abruptes du cratère. C’est un centre important de collecte de soufre. Quelques 300 ramasseurs se lèvent entre 2h et 4h pour grimper au cratère et collecter à la main cette substance jaune. Ils reviennent ensuite avec une charge de 60 à 80 kg sur le dos.

kawa ijen en indonésie
Volcan du Kawa Ijen @La Petite Aventure

Après 45min de voiture à travers les plantations de café, nous commençons la montée à la lueur de nos frontales, le sentier est bien tracé et monte tranquillement. Un couple de français nous accompagne, ils sont venus dans notre voiture. Nous mettons 45 min pour rejoindre le poste où le soufre est pesé. 30 minutes après, nous sommes au bord du cratère. Le spectacle est extraordinaire. En bas, le lac et ces blocs de soufre d’où s’échappent les émanations.

porteur de soufre au kawa ijen
Un nouveau porteur au Kawa Ijen @La Petite Aventure

Nous commençons par aller au bord du cratère puis nous descendons au fond du cratère. La descente est abrupte et en bas nous sommes tout près des émanations, le vent étant dans le bon sens, nous ne sommes pas du tout incommodés. Il y a d’énormes blocs de soufre. C’est impressionnant ! Le soleil arrive et les nuages se dissipent, les couleurs sont grandioses : le lac turquoise, le soufre jaune et les parois grises. Le panier d’un porteur est posé, nous essayons de le soulever, c’est impossible tellement c’est lourd. Aujourd’hui étant le jour de la fête de la fin du ramadan, aucun porteur ne travaille, c’est bien dommage ! En remontant, nous sentons le soufre.

souvre au volcan du kawa ijen
Bloc de soufre @La Petite Aventure

Le Kawah Ijen est un volcan magique. La nature nous montre à nouveau toute sa beauté !

Route vers le Bromo dans l’est de Java

Nous passons par Bondowoso avant de rejoindre la route côtière. Beaucoup de circulation, les mobylettes sont bien présentes sur la route.Nous traversons Probollinggo et trouvons la route du Bromo sans difficulté malgré toujours l’absence de panneaux !

La route serpente dans les montagnes jusqu’au village de Ngadisari. Les indonésiens étant en vacances cette semaine, nous avons dû mal à trouver une chambre. Beaucoup de monde au Sion View Hotel, nous réussissons à avoir un dîner et dodo.

Le Bromo

Nous avons bien dormi malgré le bruit entre 2h30 et 3h30 des gens qui partent en jeep voir le lever du soleil sur le Bromo. On fait l’impasse car marre de se lever à 3h du mat’ ! Nous partons tranquillement vers 6h30. La voiture a bien dû mal à monter jusqu’au village de Cemaralawang. Là c’est le parking où nous sommes assaillis par des types qui nous proposent de nous emmener au Bromo (2km) en jeep ou à cheval !

bromo en indonésie
Accès à pied du Bromo @La Petite Aventure

Nous avons décidé d’y aller à pied et on ne les intéresse plus du tout. On demande où est le sentier et on nous répond indéfiniment « one hundred » c’est-à-dire 100 000 roupies (environ 8 euros) ! On trouve le chemin et nous grimpons vers le volcan Penanjakan (2770m) qui est en face du Bromo. Nous traversons des champs cultivés sur les flancs du volcan. De là, nous avons un superbe panorama sur la mer de sable, le volcan Batok (2440m), le volcan Bromo (2392m), le volcan Widodaren (2614m) et le volcan Mungal (2480m). Tous ces volcans sont grandioses.

paysage au Bromo
Les volcans près de la mer de sable @La Petite Aventure

Nous redescendons, on traverse la mer de sable et nous grimpons sur les bords de la caldeira du Bromo. Moins de monde, il est 9h30 et la plupart des gens sont repartis. Petite montée tranquille qui finit par un escalier de 263 marches ! Le bord de la caldeira est étroit et nous voyons le cratère d’où sortent des émanations de soufre. Les bords sont très abruptes et il n’est pas question de descendre . Au fond, on devine un lac et des plaques jaune de soufre. Les émanations sont plus ou moins importantes, c’est impressionnant.

le bromo en indonésie
Caldeira du Bromo @La Petite Aventure

Route vers Sukamade 

Probolinggo puis direction Jember. A partir de ce moment, la route n’est plus qu’une nuée de mobylettes, la circulation est très dense. Les traversées de villages ne sont que des embouteillages. On traverse Jember sans trop d’encombres en suivant une voiture à qui on a demandé notre chemin et qui va dans la même direction que nous. La route passe ensuite à travers des plantations de girofliers, de cafés, de cacaoyers, de cocoteraies. Nous arrivons en début d’après-midi à Kalibaru où l’on doit prendre la route pour Sukamade. Cette route n’existe pas ou plus, en tout cas personne ne connait ! Du coup, il nous faut faire une plus longue route. On va jusqu’à Genteng puis Jajak puis Pasanggaram. Après la route se rétrécie pour finir en piste après Sarungan. Les 13 derniers kilomètres pour rejoindre Sukamade se font en 2h ! La piste est difficile, beaucoup de cailloux, de bosses et une montagne à franchir, la voiture fume noir, chauffe ! La piste est à travers la forêt tropicale, on franchit 3 fois la rivière. L’est de Java est plein de surprises…

sukamade
Notre 4X4 vers Sukamade @La Petite Aventure

On finit par arriver à 17h au Wisma Sukamade où l’on trouve une chambre pour la nuit. Là, pas le temps de souffler, le dîner est à 18h puis à 19h on part voir les tortues ! car on est quand même venus jusqu’ici pour ça !! Nous partons donc à 19h dans notre voiture en suivant les 3 autres vers la beach turtle. Au centre un garde du parc nous montre ce qu’ils font. Dans ce centre, il récupère les œufs que les tortues pondent : un grand bac à sable a été reconstitué et des pancartes indiquent quand les œufs ont été mis. On voit de toutes petites tortues qui viennent d’éclore. On les prend dans nos mains. Puis les bébés tortues sont mis dans un bassin d’eau avant d’être remises à l’eau à l’âge de 1 mois.

centre de tortue à sukamade
Petite tortue à Sukamade @La Petite Aventure

Nous partons ensuite vers la plage. On attend assis sur le sable environ 1h30, on s’assoupit plus ou moins. Les gardes nous font signe, une tortue est en train de pondre. Et nous assistons à ce spectacle, c’est magnifique. C’est une tortue verte de 1,06m de longueur sur 92 cm de largeur qui doit avoir environ 50 ans. Elle va pondre 97 œufs que les gardes récupèrent avant qu’elle ne les recouvre. La tortue va les recouvrir, sans savoir qu’ils ne sont plus là. Elle met plus de 2 heures à les recouvrir d’environ 80 cm de sable tout en avançant pour dissimuler l’endroit où ils sont pour les prédateurs !

tortue à sukamade
Ponte de la tortue sur la plage de Sukamade @La Petite Aventure

On rentre vers minuit se coucher avant qu’elle ne soit repartie à la mer car nous sommes fatigués après cette longue journée…

Lisez aussi :

Laissez un commentaire !